lundi 31 mars 2014

REMERCIEMENTS

Nous remercions très chaleureusement toutes les électrices et tous les électeurs qui nous ont apporté leurs voix
Grâce à vous, SEYNOD PLUS a un représentant au Conseil Municipal, ce qui nous permettra de connaître les dossiers et de défendre nos idées et vos intérêts au mieux.

vendredi 28 mars 2014

DIMANCHE 30 MARS 2014 2EME TOUR DES MUNICIPALES

Vous ne voulez plus de la majorité actuelle même dissidente:
VOTEZ UTILE, VOTEZ SEYNOD PLUS!

M.CHAMOSSET N'ASSUME PAS


Mise au point de Georgette Josie François-Laurençot

J'ai eu plusieurs échos de bruits véhiculés par le PS de Seynod selon lesquels Laurent Viotto aurait "piqué" deux participantes du PS de Seynod afin de "piller" leur programme.
Pour rétablir la vérité:
-les 2 personnes en question, dont je suis, ont bien quitté le PS fin 2012
-elles ont décidé de quitter cette section socialiste qui leur semblait "aller dans le mur",qui n'écoutait pas leurs avis
-elles ont quitté le PS avant qu'ils aient commencé à établir le moindre programme
-elles se sont d'elles-mêmes proposées à rejoindre SEYNOD PLUS, plus d'un après avoir quitté le P, car    elle leur paraissait la plus préparée, la plus compétente pour gérer la ville
-SEYNOD PLUS avait pratiquement déjà terminé son programme quand elles l'ont intégrée,et elles ont eu la décence, même si leur parole était la bienvenue,de ne pas dicter aux plus "anciens" ce qu'ils devaient proposer aux Seynodiens.
Le programme de SEYNOD PLUS est le résultat d'un travail constant dans le conseil municipal,à l'écoute des habitants depuis 6 ans. SEYNOD PLUS n'avait aucunement besoin qu'on lui souffle un programme emprunté à d'autres: les bulletins que la liste SEYNOD PLUS a régulièrement distribué en boîtes aux lettres attestent que son programme n'est pas apparu quelques semaines avant les élections de 2014.

Le PS affirme aussi dans ses écrits que SEYNOD PLUS est pour le Centre des Congrès de la presqu'île d'Albigny car il a voté pour le "SCOT" alors que le PS a voté contre.Cela démontre une ignorance certaine du groupe socialiste sur ce qu'est le SCOT: un schéma de cohérence qui prépare l'aménagement de 63 communes du bassin annécien pour les 20 ans à venir.Le SCOT est dans ses grandes lignes positif: on ne pouvait voter contre en bloc.Par contre,dès le premier vote à l'Agglo,qui a décidé de ce projet en 2010,Laurent VIOTTO a voté contre, alors que Jacques DELZORT, PS de Seynod a voté pour.

Georgette Josie François-Laurençot


mercredi 26 mars 2014

BILLET D'HUMEUR

Je tiens à remercier infiniment l'équipe de SEYNOD PLUS pour le soutien qu'ils m'ont apporté depuis que je les ai contactés au début de l'année 2013.
J'étais en effet désespérée et immensément en colère contre l’équipe en place (construction de deux immeubles dans un secteur de pavillons à BRANCHY , urbanisation insensée, mensonges éhontés de la mairie actuelle, qui nous a fait annuler nos recours et qui a quand même accordé le permis de construire malgré ses promesses)  et ma colère s’est canalisée quand je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule déjà et que je devais utiliser cette expérience négative pour , au contraire, apporter  ma contribution aux projets ambitieux et transparents que l’équipe de SEYNOD PLUS porte courageusement depuis 6 ans pour la ville de SEYNOD.  
J’ai rencontré de la compétence, du sérieux, de la motivation, de la persistance et un sens aigu du vrai et de la justice.
Je suis à leur côté parce que même si ma profession (le soin) ne me prédisposait pas à cet engagement, je suis intimement réfractaire aux mensonges et à la compromission.
Je préfère 100 fois une vérité difficile à regarder en face mais sur qui on peut travailler, évoluer et améliorer les symptômes, que les masquages, cafouillages, calfeutrages et surtout bricolages de la vérité.

Evelyne PATINO

mardi 25 mars 2014

LAURENT VIOTTO S'EXPRIME

Au soir du premier tour nous avons eu Philippe Chamosset et moi un échange en vue d'un rapprochement de nos listes. Il m'a proposé hier à 15 heures de me retirer en échange d'un soutien pour les cantonales en... 2015 ?! (c'est çà le bidouillage électoral à l'ancienne?). Nos deux listes fusionnées représentaient 39% des voix du premier tour soit une avance de 4 points face au maire sortant... plus une dynamique politique sur la base de programmes identiques et d'une analyse partagée de la situation communale (finances, urbanisme, gouvernance, respect des personnes et j'en passe... ). Dommage... mais dans le même temps le directeur de campagne de Philippe Chamosset démarchait un membre de ma liste personnellement en l'appelant à son domicile pour lui poser la question:" vous voulez partir avec Chamosset aujourd'hui?". Bien évidemment elle a refusé car elle a une conscience elle!

ELECTIONS MUNICIPALES SPECIAL 2ème TOUR



lundi 24 mars 2014

SPECIAL 2ème TOUR

 Nous remercions très chaleureusement toutes les électrices et tous les électeurs qui nous ont apporté leurs suffrages.

Grâce à vous, nous sommes présents au deuxième tour des élections municipales pour défendre notre programme, notre éthique citoyenne et notre légitimité.

Nous avons proposé à M. CHAMOSSET de faire alliance pour le deuxième tour car nous avons reconnu dans son programme un grand nombre d' idées que nous défendons depuis 6 ans. Nous étions donc en droit de penser qu'il voulait, comme nous, changer les choses et qu'ensemble dans le dialogue, nous aurions pu l'emporter pour donner un nouveau maire, une nouvelle équipe et un nouveau cap à Seynod.

Contre toute attente, il a refusé notre offre, optant pour une stratégie personnelle qui tient peu compte des intérêts des habitants et fait douter aujourd'hui de sa réelle volonté de changement.Cette situation fait le jeu de Madame CAMUSSO.

Devant ce refus et forts de nos convictions et de notre légitimité, nous maintenons notre liste au deuxième tour. Nous avons besoin de votre mobilisation pour donner plus de force à notre message citoyen. Il faut sortir de ces jeux d'appareil et de cet opportunisme qui sclérosent notre ville, sortir également de certaines pratiques discutables de l'équipe en place qui affaiblissent notre démocratie locale.

Nous avons besoin de votre mobilisation pour défendre notre programme et notre vision: réorienter l'urbanisme en tenant compte de la diversité de nos paysages, améliorer la qualité de vie de tous à travers une politique municipale de sécurité renforcée et plus efficace, des services et un accueil adaptés pour tous nos habitants, des transports repensés. Nous exprimons à nouveau notre volonté de transparence et de vigilance sur toutes les décisions de la ville, nous maintenons notre exigence d'assainissement des finances.

L'occasion de changer d'exécutif n'est pas encore passée. Depuis 6 ans, c'est bien notre liste Seynod Plus qui a porté et animé la volonté de changement en proposant une véritable alternative. Nous avons besoin de votre mobilisation pour défendre avec détermination notre légitimité et notre vision du Seynod à venir.

Après le refus par M. CHAMOSSET d'une alliance avec nous pour changer Seynod,
SEYNOD PLUS RESTE LA VERITABLE ALTERNATIVE.

RECEPISSE DEFINITIF - INSCRIPTION 2ème TOUR


jeudi 20 mars 2014

EMPRUNTS TOXIQUES : LE DAUPHINE LIBERE CORRIGE SA PUBLICATION


DERNIERE REUNION PUBLIQUE


Dernière réunion publique Vendredi 21 Mars 20h00 à la Maison de Malaz

LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 ... SUITE

CE QUI A ETE FAIT EN 2013
- En avril 2013 : Une réunion salle des convivialités à la mairie avec les délégations de toutes les associations de parents d'élèves de la commune.
Nous avons fait le bilan des enquêtes menées au sein des écoles pour connaître les attentes des parents. Plusieurs groupes scolaires auraient souhaité l'école le samedi matin.
A l'issue de la réunion, nous informons qu'un questionnaire sera disponible sur internet et devra être rempli pour juin 2013.

- Juillet/août 2013 : Analyse du questionnaire pour lequel la mairie a reçu peut de réponse : environ 10 % des parents.

Questionnaire envoyé aux animateurs du Polyèdre pour connaître leurs disponibilités et leurs envies de dispenser des cours dans diverses activités. Peu ou pas de réponses et nous n'en avons jamais plus entendu parler en commission.

- En décembre 2013 : Réunion de la commission scolaire à la nouvelle école de Balmont. Sont présents les instituteurs des écoles de Seynod, les membres de la commission, les membres du conseil municipal présents dans les conseils d'écoles et l'inspectrice académique.

Mar BESSON nous dévoile les nouveaux horaires dans les différents groupes scolaires :
Barral, le Cep, la Jonchère, les Muraillons, les Neigeos, Vieugy ont les horaires suivants :
   8h30 - 11h30 et 13h45 - 16h (pause méridienne de 2h15mn, pour des journées de 5h15)
Balmont, en expérimentation, aura les horaires suivants : 
   8h30 - 11h30 et 14h15 - 16h30 (pause méridienne de 2h45mn, pour des journées de 5h15)
D'après l'inspectrice académique on pourra les changer s'ils ne conviennent pas.
    8h30 - 11 h30 pour tout le monde le mercredi (demi journée de 3 heures)
On est bien sur un total de 24h/semaine.

Ces propositions ont été faites par le maire au Directeur académique des services de l'éducation nationale (DASEN) mi décembre.

- En janvier 2014 : La mairie n'a pas reçu de confirmation des horaires de la part du DASEN.
- En février 2014: ces horaires sont validés par DASEN pour la Haute Savoie.

Ce qui peut être mis en place en 2014
Aux vues de tous les paramètres (le nombre d'enfants, le personnel d'encadrements, les locaux, et les coûts financiers) il s'avère que la majorité ne peut proposer que de la garderie aux enfants.
On ne sait toujours pas combien cela va coûter. 
En septembre on parle de 150 000 euros/trimestre. En décembre, janvier on parle de 70 000 euros avec une aide de l'état de 20 000 euros soit un total de 90 000 euros. En février au moment de voter le budget on nous annonce la somme de 110 000 euros.
Nous pouvons dire qu'aujourd'hui nous ne savons pas combien cela va coûter pour assurer de la garderie.
Nous sommes toujours dans le manque d'informations en étant à l'intérieur de la mairie. On a l'impression de faire 2 pas en avant et 3 en arrière !

Il faut des gens pour encadrer les activités. le court temps de travail n'est pas un facteur motivant et nous pouvons peut être regrouper ces temps d'activités ! (cela ferait l'objet d'un PEDT).

Il faut cependant que l'on fasse appelle à des associations locales (ou des structures régionales, départementales) pour qu'elles fassent intervenir leurs animateurs qualifiés. Il existe aussi des associations nationales avec des antennes locales partenaires de l'éducation nationale.
Au niveau académique, les recteurs ont la possibilité d'agréer des associations dans le cadre du conseil académique des associations complémentaires de l'enseignement public.
Il y a un vrai travail à faire avec, en premier lieu, les associations locales avec lesquelles la commune passe une convention dès lors qu'une subvention supérieure à 23 000 euros leur est attribuée par la mairie.

C'est le cas pour ASA BASKET, AMIS DU VIEUX SEYNOD, US SEMNOZ, LE POLYEDRE, ES FOOTBALL SEYNOD.... et d'autres;

Nous contacterons d'autres associations (avec des éducateurs diplômés) prêtes à échanger avec les enfants dans différents domaines.
Cela pourrait être un échange de service entre la commune et les associations !

La collectivité peut recourir à des enseignants volontaires pour assurer ce temps périscolaire, cela existe déjà dans certaines communes. Ces enseignants sont alors rémunérés pour cette activité par la collectivité qui devient pendant ces heures là leur employeur.
La commune peut aussi recruter des jeunes dans le cadre d'un emploi d'avenir, l'état prend en charge les 3/4 de la rémunération du jeune concerné.
Des solutions existent, notre rôle sera, en tant qu'élus de recentrer nos efforts pour trouver des solutions à cette loi qui nous est imposée depuis début 2013. Nous reconsidèrerons les priorités en matière de dépenses de l'argent public. il faudra un travail constructif avec les services de la mairie et les conseils d'écoles, les parents et les associations.

Une ville comme Seynod doit pouvoir offrir autre chose que de la garderie à tous les enfants qui fréquentent les écoles publiques de la commune.

Pour Seynod Plus
Mireille DAVIET 


mercredi 19 mars 2014

COURRIER DE LAURENT VIOTTO AU DAUHINE LIBERE

Message du 19/03/14 11:22
> De : "viotto.laurent"
> A : LDLcentreann@ledauphine.com
> Copie à :
> Objet : Demande de droit de réponse
>
>
A l’attention de Julien ESTRANGIN

Monsieur,

Je fais suite à notre discussion téléphonique d’hier soir après la parution dans vos colonnes d’un article du 18 mars relatif aux emprunts toxiques de Seynod et à la Chambre Régionale des Comptes (CRC), dont le titre « emprunts toxiques, la Chambre des comptes ne donne pas raison à M. VIOTTO » me met nominativement en cause à quelques jours des élections municipales, ce qui porte à ma liste et à moi-même un préjudice considérable,
Je vous demande un rectificatif dans la mesure où le titre de l’article dans lequel mon nom est cité est fallacieux, alors que l'article lui-même contient des assertions erronées et ne donne qu’une version des faits. 
En effet, en aucune manière la Chambre Régionale des Comptes n’a pas pris de décision dont la teneur serait de ne pas me donner raison. 
Sur quoi cette allégation est-elle fondée puisque vous ne m'avez pas consulté alors que je suis mis directement en cause?
Du reste, comme vous l’indiquez, l'avis de la CRC pourra être communicable aux tiers qu’après la tenue du prochain conseil municipal. Si vous détenez cette information c'est que le document vous a été communiqué. Ce fait constituerait une faute sérieuse de la part d’un des destinataires de l’avis alors que cette situation me place dans l'impossibilité de répliquer à la mise en cause dont je suis l'objet.
Sur le fond, j'ai simplement interrogé la CRC sur l’obligation de provisionner le risque des prêts toxiques. Je lui ai donc demandé de se prononcer sur le caractère obligatoire de cette dépense qui ne figure pas dans le budget communal voté le 27 janvier 2014. Sans dévoiler le contenu explicite de l’avis rendu pour les raisons indiquées ci-dessus, je vous affirme que la CRC n’a pas produit de réponse négative sur le fond à cette question, ce qui contredit totalement l’affirmation de votre article selon laquelle « la Chambre des comptes ne donne pas raison à M. Viotto ». Je conteste donc fermement votre relation des faits et les déclarations reproduites dans votre article qui sont parfaitement infondées, notamment lorsqu’il est dit que « la CRC a statué en ma défaveur ».
Compte tenu de l'influence évidente de cet article sur les électeurs dont nombreux sont ceux à m'avoir déjà interrogé, je vous demande la publication rapide, avant le premier tour et à proportion équivalente dans vos colonnes du correctif qui s’impose dans ce type de situation.
Je reste à votre disposition.
Cordialités.
Laurent VIOTTO


LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2014

A compter de septembre 2013, les élèves de l'école primaire bénéficient de 24h/semaine durant 36 semaines.

Une journée d'enseignement est de 5h30 maximum, et une demi-journée de 3h30 maximum.

La pause méridienne (entre midi et deux) ne pourra être inférieure à 1h30.
D'où l'ajout du mercredi matin pour alléger les autres jours de 45mn par rapport à leur durée actuelle.

Ces principes généraux pourront faire l'objet de dérogations mais sous certaines conditions : 
Il faut présenter un projet éducatif territoriale (PEDT) ayant des particularités justifiant des aménagements dérogatoires et l'existence de garanties pédagogiques suffisantes (extrait du guide pratique publié par le Ministère de l'Education Nationale).

Ces dérogations peuvent concerner la mise en place du samedi matin ou l'augmentation de la durée de la journée d'enseignement au-delà des 5h30, ou de la demi-journée des 3h30.
On peut cependant pas déroger au principe des 9 demi-journées ni des 24h hebdomadaires. Il faut aussi respecter une cohérence à l'échelle d'un territoire pour tenir compte des transports scolaires s'ils existent.

L'organisation décidée par le maire sera valable pour une période de 3 ans maximum, (elle pourra être renouvelée selon la même procédure au terme des 3 ans).

Un conseil d'école ou un maire peut demander au DASEN, un réaménagement du temps scolaire avant la fin des 3 ans dans le cadre de la procédure de préparation de la rentrée scolaire.

Les écoles privées ne sont pas concernées par la décision du maire d'appliquer la réforme, elles sont entièrement libres de leur choix.
(La mairie a pourtant obligation de verser les crédits scolaires pour chaque enfant comme dans les autres établissements publics).

Pour Seynod Plus 
Mireille DAVIET

REUNION PUBLIQUE A VIEUGY



De nombreuses questions sur les finances, l'avenir de la commune et le PLU

LES CANDIDATS SEYNOD PLUS AUX MUNICIPALES ... SUITE

Madeleine DOCO
Vieugy

Serge PROST
Vieugy
Marie-Noëlle MARAINE
Vieux Seynod


REUNION PUBLIQUE


vous invite à sa réunion publique
jeudi 20 mars à 20h00
salle municipale du quartier de Barral

mardi 18 mars 2014

BULLETINS DE VOTE

Suite à un problème administratif, nos bulletins n'ont pu être mis dans les enveloppes que vous avez reçues.

Ils seront bien présents sur les tables aux différents bureaux de vote.

Voici la liste des candidats SEYNOD PLUS

GESTION DES EAUX PLUVIALES...UN TRAVAIL COLOSSAL NOUS ATTEND POUR PREVENIR LES RISQUES!

La gestion des eaux pluviales et des cours d'eau est de la compétence de la commune de Seynod.

Les risques prévisibles en matière d'eaux pluviales sont des phénomènes de crues torrentielles ou d'inondations.

Les principaux problèmes liés aux eaux pluviales que l'on peut pressentir sont afférents:
- à la capacité des réseaux existants,
- à l' extension de l'urbanisation,
- à la sensibilité des milieux récepteurs ( cours d'eaux, zones humides)

On distingue les points noirs dans l'état actuel d'urbanisation, mais aussi liés à l'ouverture de nouvelles zones à urbaniser.

A l'échelle de la commune les problèmes recensés sont des phénomènes de saturation, d'érosion, d'inondations.
On retrouve également des problèmes liés à des crues torrentielles sur les ruisseaux de l' Isernon et de Pommier, de pollutions sur les ruisseaux de l' Isernon, de Pommier et de l'Herbe, des zones de débordements "chez Murgier" et des zones de ruissellement à " Méclaz"

Dans le cadre de l'élaboration du plan local d'urbanisme (PLU),il a été recensé  une trentaine de travaux à effectuer et une quinzaine de recommandations inscrites.

Parmi les travaux on retrouve:
- 4 bassins de rétention ( Vieugy 1500 M3 environ, Val Vert 2800 M3, Hopital    5750 M3, Muraillons 1125 M3),
-une zone naturelle de dissipation à la Césière, en compensation suite au    remblaiement d'une zone humide de 3 ha à Césardes,
-des enrochements bétonnés pour conforter les berges de certains ruisseaux,
- des redimensionnements de la taille des fossés,
- mettre en place des noues ou des fossés pour intercepter les eaux de    ruissellement,
- préserver les haies, les boisements, la végétation afin de réduire les risques  de ruissellement,
- préserver les zones humides existantes et les entretenir car elles sont en  véritable état d'abandon ( Natais, Branchy, Lofay...)
- nouvelles antennes de réseaux en raison de sous dimensionnements.

Il s'agit là de travaux curatifs. Il faudra aussi assurer la prévention sur les secteurs d'urbanisation prévus.

La gestion des eaux pluviales sur les parcelles urbanisées est maintenant la règle: il faudra la faire appliquer.

La liste SEYNOD PLUS s'engage à mettre en place un plan pluriannuel d'investissement sur 6 ans afin de remettre la commune à niveau tant le retard pris est important en ciblant les priorités afin de prévenir les risques.
Compte tenu de l'ampleur des investissements, des partenaires devront être trouvés.

Bernard GRILLET

Publié par SEYNOD PLUS


lundi 17 mars 2014

Aménagement du territoire: notre lecture du bilan-programme de la liste majoritaire

Tout d'abord un retour sur les promesses de 2008 (tract Notre ville, Notre vie) pour analyser objectivement le bilan du mandat. Ci-après les grandes orientations:

Vie des quartiers:
écouter et associer chaque seynodien aux décisions et aux projets concernant leur vie quotidienne;

- faciliter le dialogue entre les services publics et les habitants

Agriculture:
- consulter en permanence les agriculteurs et être attentifs à la pérennité de leurs exploitations;

- élaborer le Plan Local d' Urbanisme ( PLU) de façon concertée avec les agriculteurs;

Territoires et urbanisme:
- contrôler et intégrer l'évolution du territoire ( équipements-logements) avant tout nouveau    développement;

-maîtriser l'aménagement du territoire en concertation avec la population dans le cadre de la révision  du PLU;

- créer une véritable entrée de ville au droit de l' échangeur de Chaux dans le respect des contraintes du monde agricole

Développement durable:
- lutter contre les nuisances sonores et visuelles;

- améliorer le bien-être de la population;

- préserver la biodiversité ( zones humides, corridors écologiques)

Les engagements ont-ils été tenus?

Au regard du grand nombre d'habitants qui nous ont contactés pour nous faire part de leur désarroi face à des projets de construction montés sans concertation ( quelques exemples récents: Branchy, village de Loverchy, lotissement des Pommiers à Malaz, Meclaz ...), l'écoute et l'association des seynodiens n' étaient donc  que des promesses sans lendemain.

Nous avons rencontré plusieurs fois les agriculteurs de la commune: eux attendent toujours que la majorité réponde à leur invitation.
Ils attendent encore la concertation promise pour la ZAE Seynod-Montagny, mais celle-ci a bien été créée sans eux.
164 ha de terres agricoles ont été urbanisés durant les deux derniers mandats de cette majorité et 110 ha le seront dans les 10 années à venir selon le PLU approuvé.

La construction de logements se poursuit sans aucune réflexion sur les besoins et les services à la population, sur l'organisation spatiale, sur la cohésion sociale, sur le respect de l'environnement. Le Schéma de Cohérence Territorial ( SCOT) approuvé prévoit 250 logements supplémentaires par an sur 20 ans. Or le PLU approuvé présente un potentiel de construction de 450 logements/an sur les 10 prochaines années.

Le PLU  a été approuvé en passant outre tous les avis défavorables dont ceux du Préfet et du Commissaire Enquêteur. Aujourd'hui, faute d' écoute, une nouvelle révision du PLU doit être engagée pour se mettre en conformité avec le SCOT: Coût annoncé pour la collectivité: 250 000 €.

Le terrain de la pilleuse à Chaux pourrait prochainement accueillir des activités de frêt et la majorité souhaite installer une façade commerciale en bordure de route. Or Chaux ne doit en aucun cas apparaître comme l'entrée de l'agglomération d' Annecy, c'est le SCOT qui le dit et c'est notre position depuis toujours!

Les zones naturelles et humides continuent à payer un lourd tribut.La zone humides des Césardes a récemment succombé face aux engins de terrassement et la zone humide des Blanches a peu de chances de subsister. La zone naturelle du Lofay ( au droit du giratoire de la Mouette) est devenue constructible. Le ruisseau de Loverchy a été partiellement canalisé et les vergers ont presque tous disparu.

Les nuisances liées à la circulation automobile sont croissantes sur tout le territoire communal. Les paysages sont totalement ignorés ( voir par exemple l'impact de la résidence "l' Orée des Blanches" en cours de réalisation ou encore des résidences récentes ou projetées à Chaux).

Les projets cités dans ce bilan sont principalement d'initiatives privées: échangeur de Chaux par AREA, résidence du Pré Fornet, Résidence Appart' City, Fondation d'Auteuil, Foyer des Compagnons, collège des Cordeliers... ou communautaires: site propre transports en commun, chauffage urbain,...

Et puis, il y a le quartier de Periaz, sans identité, sans services à la population et qui va générer de nombreux problèmes à l'avenir avec probablement  un turn-over important.

Et pour le prochain mandat?

 La majorité actuelle prône une urbanisation inscrite dans un développement vertueux mais affiche quand même 111 ha à urbaniser.

Et puis, elle s'engage à nouveau:" consulter avant de décider". Comment la croire? Elle ne le fait pas depuis 12 ans!

Elle réaffirme vouloir organiser la ZAE Seynod-Montagny avec les acteurs du monde agricole. Mais la ZAE a été créée et inscrite dans le PLU, sans les agriculteurs!

Elle veut diagnostiquer les besoins en équipements publics de la ville. Pourtant elle répète sans cesse que la ville est l'une des mieux équipées de l'agglomération. Aurait-elle un doute?

Le réaménagement du secteur de la Césière et la reconstitution d'habitats naturels et de zones humides: c'est une obligation réglementaire qui devra être impérativement réalisée en 2014 quelque soit l'équipe qui sera élue.

L'aménagement de l'avenue d'Aix les bains en boulevard urbain: nous partageons cette idée. Mais un projet réfléchi aurait permis de desservir Periaz à partir de cet axe réaménagé et ainsi faire plusieurs millions d'euros d' économies. Et la qualité de vie dans le quartier de Periaz serait infiniment plus agréable.

Ouvrir des commerces de proximité dans ce quartier? Inimaginable à proximité d'une grande enseigne qui gère également l'aménagement de la ZAC, Sauf peut-être pour des agences bancaires!

Soutenir l'installation de nouvelles entreprises: combien la majorité en a t'elle laissé partir ailleurs à cause de projets démesurés et incertains sur la Pilleuse à Chaux ( anneau de vitesse des JO, stade de l' ETG...)?

Le renouvellement urbain dans les secteurs limitrophes d'Annecy: rien n'a été engagé durant les deux précédents mandats. C'était tellement plus facile de livrer des terres agricoles aux promoteurs. Et ça va continuer à Branchy,aux Barrats, sur le plateau des Blanches...

Laisser cette majorité poursuivre l'aménagement de notre territoire, c'est sacrifier durablement notre cadre de vie, nos paysages, la pérennité de l'économie agricole.

Serge PROST

Publié par Seynod Plus.




LE PROGRAMME DE SEYNOD PLUS


dimanche 16 mars 2014


vous invite à sa REUNION PUBLIQUE Mardi 18 Mars à 20h00
salle polyvalente du groupe scolaire de VIEUGY

                                                           
                                                           

LES CANDIDATS SEYNOD PLUS AUX MUNICIPALES ..SUITE...

Marie-Hélène HUMBERT
Centre Ville - Muraillons
Véronique GENET
Balmont - Meclaz


Georgette (Josie) FRANCOIS - LAURENCOT
Champ Fleuri




Franck MALBO
Malaz

Evelyne PATINO
Branchy

José GARCIA
Vieux Seynod 

Madeleine SCHAEFFER
Quartier Jonchère 
Jacqueline ROUTIN
Vergloz


LAURENT VIOTTO SUR FRANCE 3

Le Maire sortant de Seynod ayant refusé un débat proposé par France 3, nous vous invitons à suivre sur cette même chaîne le reportage et interviews réalisés en place et lieu du débat et qui seront diffusés Lundi 17 Mars à 12 heures & 19 heures.

CES VERITES QUI DERANGENT

Depuis 6 ans que nous siégeons au Conseil Municipal, notre groupe a souvent révélé des vérités que la majorité en place se serait bien gardée de dévoiler. Tel fut le cas lorsque nous avons dénoncé l'existence d'un endettement toxique de plusieurs dizaines de millions d'euros empruntés auprès de DEXIA ou l'existence d'un parking sous l'hôtel de ville de plus de 250 places ayant couté 7,5 millions d'euros à lui seul.

Dans le cadre de la campagne nous avons dénoncé la sous-occupation de cet équipement, ce que confirme la liste "Seynod Passionnément" qui se contente de dire que les commerçants s'y garent : il n'y a pas 250 commerçants au centre ville et ils sont les premiers à constater que le parking est pratiquement vide ! Il est vrai que Mme Le Maire bénéficie d'une place réservée juste à l'entrée du parking et qu'elle ne peut donc pas voir ce qui se passe au delà....

Seynod Plus dénonce aussi l'acquisition et les travaux d'aménagement  d'un ancien garage automobile aux Césardes qui depuis de longues années reste inutilisé. On nous répond en affirmant que les services techniques vont s'installer dans ce bâtiment (mais quand ?), ce qui confirme que celui-ci est bien vide... et cela depuis plusieurs années puisque la rénovation s'est terminée en 2010 et que le bâtiment avait été acquis bien avant notre élection en 2008. De plus nous pouvons ajouter que ces locaux immenses sont entretenus et chauffés à perte depuis plusieurs années... encore un gaspillage !

Pour terminer La Chambre Régionale des Comptes a été interpelée pour confirmer l'obligation de provisionner le risque sur l'endettement toxique de la commune dans le cadre du budget 2014. On nous répond cette fois que rien ne peut être dit sur le sujet avant que les élections ne soient terminées ! Nous pouvons facilement dire qu'il s'agit d'une pirouette pour ne pas répondre sur le montant du risque réel des emprunts toxiques et sur la régularité du budget qui ne tient pas compte de cette charge que nous considérons comme étant obligatoire.

Une fois de plus voilà des vérités qui dérangent et qui révèlent que certains candidats s'énervent et perdent les pédales en fin de campagne, en montrant un visage bien éloigné de la sérénité qu'ils veulent afficher.

Pour Seynod Plus
Laurent VIOTTO

samedi 15 mars 2014

TROISIEME TETE DE LISTE SEYNOD PLUS

Bernard GRILLET
3 enfants - 45 ans

Domicilié à Vieugy depuis 3 ans j'ai auparavant habité les Bressis et Césardes.


A Seynod depuis 22 ans, j'ai pu vivre le développement de la ville que je trouve peu harmonieux et souvent en décalage avec les intentions affichées.



J'exerce la profession de paysagiste dans le secteur privé, j'ai effectué mes études au lycée agricole de Poisy/Chavanod


- Mes 3 enfants fréquentent les collèges et lycées de Seynod.

- Haut-Savoyard de naissance, j'ai vécu toute mon enfance dans la région de l'Albanais où mes parents étaient agriculteurs.

- Passionné par la nature et les paysages,  c'est tout naturellement que j'ai rejoint Seynod Plus il y a 7 ans car c'est le groupe qui est le plus proche de mes idées qui consistent à privilégier l'humain et l'environnement.

- Je suis Conseiller Municipal sortant depuis 2008
- Je suis membre des commissions Urbanisme et Environnement

DEUXIEME TETE DE LISTE SEYNOD PLUS

Mireille DAVIET
47 ans - mariée - 3 enfants 


Domiciliée à CHAUX (BALMONT), où mon mari exerce la profession d'agriculteur.

- Formation de géomètre topographe, je travaille dans un bureau d'études et d'ingénieurie en VRD (Voirie et Réseaux Divers).

- J'ai beaucoup oeuvré dans le domaine associatif (associations sportives, culturelles et associations de parents d'élèves);

- J'ai rejoint la liste SEYNOD PLUS en 2008.

 -Je siège au Conseil Municipal avec Laurent VIOTTO et Bernard GRILLET.

- Je siège dans la commission petite enfance et scolaire, et également dans la commission développement économique.

- J'ai été séduite par cette liste citoyenne, non partisane qui défend les intérêts des Seynodiens et des Seynodiennes. Pendant six ans nous avons répondu aux questions, nous avons soutenu des habitants en détresse face à l'indifférence de l'équipe majoritaire et nous avons informé par le biais du petit journal qui paraissait deux fois par an.
C'était un vrai travail d'équipe avec des membres de la liste de 2008 non élus mais toujours présents où l'on peut échanger, proposer, toujours avec une seule pensée : 
L'INTERET DES CONCITOYENS DE NOTRE COMMUNE




TETE DE LISTE SEYNOD PLUS





Laurent VIOTTO
52 ans - Marié - 2 enfants

Diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Grenoble
DUT Gestion des Entreprises et Administrations
Maîtrise comptable et financière
Master Droit, Economie, Gestion, Management des Entreprises et Administrations.

Directeur Mutuelle Familiale de Haute Savoie durant 23 ans (25 000 adhérents en 2005)
A son actif entre autre : 
- Redressement financier et technique, développement, création de l'Union de Groupe Mutualiste avec fonction de Directeur Général Adjoint
- Gestion quantitative et qualitative du personnel (jusqu'à 130 salariés)
- Suivi budgétaire et contrôle de gestion

Actuellement Enseignant Stagiaire en Formation Continue, il prépare le CAPES d'Histoire - Géographie.

vendredi 14 mars 2014

METTRE FIN AUX DERIVES

Nous voulons une ville paisible
Une ville où il fasse bon vivre
Une ville qui retrouve ses couleurs
Le vert en particulier 

Pour cela nous devons mettre fin aux dérives :
Il était une fois une ville 
Capable d'absorber 25 % de l'expansion urbaine
De son agglomération et c'était déjà beaucoup

Voyons les chiffres : il est prévu au SCOT (1)
Que l'agglomération s'étende de 200 hectares en 20 ans
Or le PLU (2) de Seynod prévoit 100 hectares en 10 ans !!!
Il absorberait donc 100 % de l'expansion de l'agglomération

Absurde et délirant !
C'est à ces dérives que nous mettrons fin immédiatement
Si vous nous élisez le 30 mars prochain
Et on vous consultera régulièrement.

(1) SCOT = schéma de cohérence territoriale (63 communes)
(2) PLU = plan local d'urbanisme (de chaque commune)

Jacques ROURA


FAITES CONNAISSANCE AVEC LES CANDIDATS SEYNOD PLUS

Martine SUROT LEMAIRE 
Brigitte COLSON 

jeudi 13 mars 2014


REUNION PUBLIQUE DU VENDREDI 14 MARS 2014

La liste Seynod Plus vient à votre rencontre dans votre quartier :
Vendredi 14 Mars 2014 à 20 Heures - Salle de convivialité rez-de-chaussée - Mairie.
Venez débattre, de la qualité de vie, de l'aménagement, des équipements et des finances de notre ville.

LES CANDIDATS SEYNOD PLUS AUX MUNICIPALES 2014

Nino SPELAT
Avenue d'Aix Les Bains
Bernard BRIEND
Centre Ville
Francine JACQUET
VIEUGY
Jacques ROURA 
VIEUGY

L'HOTEL DE VILLE DE SEYNOD

L'HOTEL DE VILLE DE SEYNOD